Meilleurs voeux !

Chèr.e.s Abonné.e.s, chèr.e.s spectatrice.s teur.s, chèr.e.s partenaires,

Avant tout, je vous souhaite, au nom de l’équipe de l’Archipel, une très belle année 2019 et je tiens sincèrement à vous remercier de votre confiance et de votre fidélité au cours de l’année qui s’est écoulée. Sachez que grâce à vous, l’Archipel conserve une belle dynamique tant dans la fréquentation de ses salles que dans ses relations avec l’ensemble des publics (scolaires, entreprises, tout public…).

Notre désir de porter haut la culture sur notre territoire ne peut s’accomplir sans vous. Un lieu culturel doit rester un lieu d’échanges, de rencontres et de plaisir partagé qui participe à donner du sens à nos vies. En cette période sociale mouvementée, le spectacle vivant a un rôle à jouer tant par la réflexion qu’il suscite (à travers des thématiques d’actualité) que par les rencontres qu’il provoque entre spectateurs et artistes. Elément clé de notre démocratie, la culture participe aussi activement à notre vivre ensemble.

Alors pour l’année 2019 qui s’annonce, nous souhaitons vivement vous voir toujours plus nombreux franchir les portes de l’Archipel. Bien sûr, je pourrais vous détailler par le menu les spectacles de ce semestre mais je préfère vous laisser les découvrir par vous-même sur notre site internet entièrement repensé (www.archipel-granville.com).

Toutefois, j’aimerais ici attirer votre attention sur un spectacle qui me tient particulièrement à cœur : « Dans la peau de Cyrano », qui aura lieu lundi 28 janvier à 21h00 à Saint Martin de Bréhal, dans le cadre du réseau Voisins d’Scènes. Un seul en scène magnifique que nous avons programmé en remplacement de « La Traque », annulé à la dernière minute. Nicolas Devort, comédien qui travaille régulièrement avec le célèbre metteur en scène Alexis Michalik (5 Molière en 2018), vous embarquera avec brio dans l’univers intimiste d’un collège. Il y campe un prof de français décidé à monter Cyrano sur scène avec des élèves de  sixième courageux mais pas téméraires ! C’est tendre, sensible et surtout foncièrement humain, et cela s’adresse autant aux adultes qu’aux adolescents.

Si vous avez aimé des pièces comme « Le Dernier cèdre du Liban » ou « Espace Vital – Lebensraum », je pense sincèrement que vous aimerez aussi cette pièce. Emotionnellement, vous n’en ressortirez pas indemne, tant c’est touchant…  

En vous remerciant une fois encore pour votre engagement à nos côtés, je vous réitère tous mes vœux pour cette année !

Amicalement,

Marc Gourreau,
Directeur