Archipel

 Archipel vue de la promenade mer
 

L’Archipel

1911 – Inauguration du Casino, dont l’architecte n’est autre qu’Auguste Bluysen (également à l’origine des casinos du Touquet ou de Bagnoles-de-l’Orne, du Grand Rex à Paris ou de la Tour LU à Nantes) d’abord destiné à être un café-restaurant. A l’arrière du bâtiment se situe déjà un théâtre d’une capacité de 400 places doté d’une scène spacieuse et d’un local pour les décors.

Années 50 – Après la guerre, on voit apparaître une nouvelle construction (plus proche de celle que l’on peut voir aujourd’hui), dotée une nouvelle salle de spectacle.

1957 – Rénovation de la salle de spectacle – création de la salle et du balcon

Années 60 à 1975 – Double emploi de la salle : spectacle et cinémaLa station balnéaire à la mode est alors Granville et non Deauville. Granville devient  un tremplin pour les jeunes artistes : Raymond Devos, Serge Gainsbourg, Patachou, Guy Béart, Johnny Hallyday, Sacha Distel ou Annie Cordy… font leurs premières armes sur le plateau du Casino de Granville

A partir de 1975, la salle est fermée pour raisons de sécurité.

Février 2000 – Début des travaux par le déroctage de la falaise

13 Novembre 2001 Inauguration de l’Archipel – Salle de spectacle et de congrés.

Depuis lors, l’Archipel ouvre ses portes de septembre à juin à une saison culturelle variée : théâtre, danse, musique, spectacles pour tous les publics. De nombreuses actions de médiation culturelle à destination de toutes sortes de publics sont menées tout au long de l’année en marge des spectacles.

loge

Les loges

L’Archipel dispose de 440 places assises, d’outils performants et d’une équipe expérimentée, qui lui permettent d’accueillir tous types de spectacles mais également réunions de travail, séminaires, congrès ou événements d’entreprises (voir rubrique location).

La salle

La salle et ses 440 places assises